La dalle anthropomorphe chasséenne du site de « La Prairie » à Chabrillan (Drôme) - Université Lumière Lyon 2 Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 1998

La dalle anthropomorphe chasséenne du site de « La Prairie » à Chabrillan (Drôme)

Résumé

This discovery cornes from the site of « La Prairie » in Chabrillan, on the Drome’s hills, and has been brought to light during the construction of the Mediterranean T.G.V. line. Its chronological attribution corresponds to an Ancient/Medium Chassean phase because it springs from a Medium Neolithic dated stratum including a great number of organized structures as well as various material. It is a type of sandstone limestone slab (0,46 m x 0,31 m x 0,13 m ) converted by carving and polishing and evoking a character. Only the front side is worked. The distinguishing features of this sculpture are particularly shown on the head and the face (hardly parted from the chest), the bosom and on the arms stretched out along the triangular shaped chest at the base. Taking into account ail the attributes and the notable lack of représentative objects leads us to think that it is a female figure. The presence of an anthropomorphous slab in a context of Drome’s habitat is actually new. This sculpture calls into question the very status of the site «La Prairie».
La dalle anthropomorphe chasséenne du site de «La Prairie» à Chabrillan (Drôme) par Sylvie SAINTOT * Résumé : Cette découverte provient du site de Chabrillan « La Prairie» situé dans les collines drômoises. mis au jour lors de la construction de la ligne directe du T.G.V. Méditerranée. Son attribution chronologique correspond à une phase ancienne/moyenne du Chasséen parce qu' elle est issue d' une couche datée du Néolithique moyen comprenant de nombreuses structures organisées ainsi que du matériel varié. Il s'agit d'une dalle en calcaire gréseux (0,46 m x 0,3 1 ru x 0, 13 m) aménagée par bouchardage ct par polissage évoquant un personnage. Seule la face avant est travaillée. Les traits caractéristiques de cette sculpture sont portés particulièrement sur la tête ct te visage (rostre peu dégagé du buste), le torse (seins ?) et sur les bras allongés le long du buste triangulaire à la base. La conjonction de l'ensemble de ces attributs et l' absence notable de représentation d'objet pourraient laisser penser qu' il s' agit d' une figuration féminine. La présence de dalle anthropomorphe en contexte d' habitat drômois est actuellement inédite. A «La Prairie» cette sculpture remet en question le statut même du site.
Fichier principal
Vignette du fichier
SaintotSylvie-1998-22-10-dalle-anthropomorphe-chasseenne-site-prairie-chabrillan.pdf (2.53 Mo) Télécharger le fichier
Origine Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Licence

Dates et versions

hal-04283739 , version 1 (14-11-2023)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : hal-04283739 , version 1

Citer

Sylvie Saintot. La dalle anthropomorphe chasséenne du site de « La Prairie » à Chabrillan (Drôme). Archéologie en Languedoc n° 22 (1998). Actes du 2ème colloque international sur la Statuaire Mégalithique Saint-Pons-de-Thommières, 10 au 14 septembre 1997, Sep 1997, Saint-Pons-de-Thommières, France. pp.15-17. ⟨hal-04283739⟩
15 Consultations
26 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More