Ordres et désordres salariaux : retour sur les puissances du salariat

Abstract : Tout semble avoir été dit sur le salariat, aujourd’hui malmené par une législation qui contribue à son effritement. Synonyme d’une subordination en mesure de procurer une « sécurité de destin », il est opposé à l’indépendance qui associerait liberté et prise de risque. Or les « puissances du salariat » se limitent-elles à ce potentiel de socialisation du salaire? Nous nous demanderons ici dans quelle mesure le salariat, qui est au cœur du rapport entre l’ordre productif et l’ordre social, contribue à déstabiliser les hiérarchies instituées. Notre hypothèse est qu'il repose sur une logique marchande et normalisatrice aux effets contradictoires. Parce qu’il utilise les hiérarchies sociales et sexuées tout en les malmenant par la mise en équivalence des activités de travail, il est à la fois le lieu du maintien et de la reproduction des inégalités en même temps que celui où elles peuvent être contestées. Il est à ce titre un opérateur de désordres qui malmène les classements existants à différents niveaux que nous présenterons à partir d’exemple tirés de nos travaux et de la littérature sociologique.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lyon2.fr/hal-02447997
Contributeur : Sylvie Monchatre <>
Soumis le : vendredi 24 janvier 2020 - 16:26:22
Dernière modification le : lundi 3 février 2020 - 18:21:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-02447997, version 1

Citation

Sylvie Monchatre. Ordres et désordres salariaux : retour sur les puissances du salariat. Congrès de l'Association Française de Sociologie, communication RT25 "Travail, organisations, emploi", Aug 2019, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-02447997⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13