Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Un nouveau témoignage du commerce antique aux portes des Alpes : la fouille du musée d’Aoste (Isère)

Résumé : La découverte récente d’une fosse comblée d’amphores dans le centre d’Aoste (Isère) a fourni l’occasion de reconsidérer le rôle économique et commercial du vicus Augusti dans la cité de Vienne au cours du Haut-Empire. Positionnée au coeur d’un réseau routier et fluvial important, aux portes des Alpes, l’agglomération, fondée très certainement sous Auguste, a tiré de sa position stratégique de notables avantages politiques et surtout économiques. Le réexamen des données anciennes et l’apport de nouveaux documents montrent que le bourg actuel est construit sur un quartier à vocation artisanale et commerciale. De nombreux témoignages archéologiques attestent, en effet, une zone d’ateliers de céramiques (fours, dépotoirs, fosses d’extractions, bassins) probablement localisée en périphérie d’une place commerciale. Cette dernière est suspectée par la découverte, d’une part, de lots amphoriques importants et, d’autre part, de vestiges d’un monument qui renvoient peut-être à un macellum. Un processus de reconditionnement des produits d’origine méditerranéenne, arrivés de Lyon ou de Vienne en amphores, était vraisemblablement effectué dans le centre économique du vicus pour une redistribution à l’échelle régionale.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lyon2.fr/hal-02102853
Contributeur : Hélène Lannier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 17 avril 2019 - 16:59:10
Dernière modification le : samedi 24 septembre 2022 - 12:28:05

Identifiants

Collections

Citation

Benoit Helly, Tony Silvino. Un nouveau témoignage du commerce antique aux portes des Alpes : la fouille du musée d’Aoste (Isère). Revue archéologique de Narbonnaise, Presse universitaire de la Méditerranée, 2011, 44, pp.179-203. ⟨10.3406/ran.2011.1827⟩. ⟨hal-02102853⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12