Un nouveau témoignage du commerce antique aux portes des Alpes : la fouille du musée d’Aoste (Isère) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue archéologique de Narbonnaise Année : 2011

Un nouveau témoignage du commerce antique aux portes des Alpes : la fouille du musée d’Aoste (Isère)

(1, 2) , (3, 2)
1
2
3

Résumé

La découverte récente d’une fosse comblée d’amphores dans le centre d’Aoste (Isère) a fourni l’occasion de reconsidérer le rôle économique et commercial du vicus Augusti dans la cité de Vienne au cours du Haut-Empire. Positionnée au coeur d’un réseau routier et fluvial important, aux portes des Alpes, l’agglomération, fondée très certainement sous Auguste, a tiré de sa position stratégique de notables avantages politiques et surtout économiques. Le réexamen des données anciennes et l’apport de nouveaux documents montrent que le bourg actuel est construit sur un quartier à vocation artisanale et commerciale. De nombreux témoignages archéologiques attestent, en effet, une zone d’ateliers de céramiques (fours, dépotoirs, fosses d’extractions, bassins) probablement localisée en périphérie d’une place commerciale. Cette dernière est suspectée par la découverte, d’une part, de lots amphoriques importants et, d’autre part, de vestiges d’un monument qui renvoient peut-être à un macellum. Un processus de reconditionnement des produits d’origine méditerranéenne, arrivés de Lyon ou de Vienne en amphores, était vraisemblablement effectué dans le centre économique du vicus pour une redistribution à l’échelle régionale.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-02102853 , version 1 (17-04-2019)

Identifiants

Citer

Benoit Helly, Tony Silvino. Un nouveau témoignage du commerce antique aux portes des Alpes : la fouille du musée d’Aoste (Isère). Revue archéologique de Narbonnaise, 2011, 44, pp.179-203. ⟨10.3406/ran.2011.1827⟩. ⟨hal-02102853⟩
13 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More