« Modernité/Colonialité : quelles langues pour quelles épistémologies dans un contexte de mondialisation du savoir ? »

Abstract : En partant des analyses de Walter Mignolo sur le potentiel émancipateur des langues vis­ à vis de la colonialité du savoir, nous nous proposons de saisir le langage dans notre mondialisation actuelle comme un véritable champ de bataille politique. Confrontées au mondial ­comme lieu d’énonciation, comme objet d’étude et comme processus touchant à la construction du savoir académique ­ les enjeux politiques de la langue appellent à une conceptualisation de l’émancipation par le langage proche de ce que Enrique Dussel nomme la transmodernité. Penser l’émancipation par la langue dans un contexte de mondialisation nécessite un dépassement des conceptions localistes et représentatives de son pouvoir pour prendre en considération son pouvoir créatif. Ce dernier étant susceptible de mieux répondre à l’immanence des formes de pouvoir de notre présent mondialisé.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lyon2.fr/hal-01943200
Contributeur : Laura Lema Silva <>
Soumis le : lundi 3 décembre 2018 - 16:28:56
Dernière modification le : mercredi 20 novembre 2019 - 07:42:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-01943200, version 1

Collections

Citation

Laura Lema Silva. « Modernité/Colonialité : quelles langues pour quelles épistémologies dans un contexte de mondialisation du savoir ? ». Revue d'études décoloniales, 2016. ⟨hal-01943200⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

24