Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

L’occupation Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier

Résumé : Au centre de l’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, l’habitat du Néolithique final de Trémonteix est établi en contrebas des Côtes de Clermont-Ferrand, vaste plateau basaltique qui domine l’agglomération au nord. Dans le cadre d’une opération d’archéologie préventive réalisée par l’Inrap, un établissement fouillé sur 2588 m2 a livré plusieurs structures, parfois associées à des lambeaux de sols, dont certains sont aménagés sur des plateformes surcreusées dans le lit d’un paléochenal. Il s’agit d’espaces abrités (bâtiment 1) et d’aires d’activités artisanales documentées par des fosses et par des lambeaux de sols riches en mobilier. Ces dispositifs ont fourni de la céramique au répertoire typologique varié, du matériel lithique taillé, de la faune surtout domestique, de l’outillage en os et en bois de cerf, et de nombreux macrorestes dont des graines de céréales et des charbons de bois significatifs d’un milieu ouvert, ce que confirme l’étude malacologique. L’assemblage céramique inorné mais riche et diversifié et l’industrie lithique presque essentiellement importée du Grand-Pressigny, signalent certaines affinités avec les groupes culturels du Centre-Ouest et du Nord de la France (Gord/Deûle-Escaut). Hormis l’absence de décor à Trémonteix, la céramique domestique épaisse et la céramique fine de luxe s’apparentent également à certaines productions de l’Artenac (phase IIb). Si l’occupation clermontoise semble se rattacher à plusieurs entités culturelles et économiques, les modes de subsistance mis en évidence sur ce site paraissent spécifiques. Toutefois les sites du Massif central datés de la fin du Néolithique sont assez rares et trop peu documentés, et dresser un bilan sur le IIIe millénaire en Auvergne semble pour l’heure prématuré. Les structures et les mobiliers du quotidien identifiés sur le site clermontois, homogènes, constituent les témoins d’une occupation sans doute relativement courte entre 2848 et 2286 av. notre ère, avec un pic de probabilité entre 2550 et 2500 av. notre ère. L’intérêt majeur de Trémonteix repose avant tout sur l’abondance et la diversité de la céramique et de l’industrie lithique taillée, car ces vestiges représentent actuellement des assemblages de référence pour le Néolithique final auvergnat.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lyon2.fr/hal-02132565
Contributeur : Hélène Lannier <>
Soumis le : vendredi 17 mai 2019 - 11:43:57
Dernière modification le : samedi 14 mars 2020 - 01:44:41

Identifiants

  • HAL Id : hal-02132565, version 1

Citation

Sylvie Saintot, Vincent Ard, Manon Cabanis, Fabien Convertini, Jemima Dunkley, et al.. L’occupation Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier. AEP. Archives d’Écologie Préhistorique, 287 p., 2019, Jean Guilaine. ⟨hal-02132565⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

122