L’occupation du Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2020

L’occupation du Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier

(1, 2) , (3) , (1, 4) , (1, 5) , (1) , (1, 3) , (1) , (6) , (1, 7) , (3, 8) , (1, 2) , (1, 4) , (1, 7) , (9)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Dominique Lalai
  • Fonction : Directeur scientifique
  • PersonId : 964963
Jimmy Linton
Olivier Weller

Résumé

In the heart of Auvergne (Puy-de-Dôme), the Late Neolithic settlement of Trémonteix is established beneath the Côtes de Clermont-Ferrand, a vast basalt plateau that dominates the north of the actual agglomeration. Within the framework of a rescue archaeology, an excavation conducted by Inrap, over 2588 m2 and has delivered several features and revealed a number of terraced constructions, dug into the bank of an ancient river bed. These are sheltered spaces (building 1) and artisanal activity zones, documented by pits and remains of occupation levels that were rich in finds. These constructions provided various pottery types, worked flint, an abundance of mainly domestic animal remains, worked antler and bone tools, as well as many macroremains, of which cereal grains and charcoal signify an open environment, confirmed by the malacology study. The pottery assemblage, undecorated but rich and varied, and the flint collection, a part of which is imported from Grand-Pressigny, have certain affinities with the cultural groups of the middle-west and the north of France (Gord/Deûle-Escaut). Apart for the lack of decorations in Trémonteix, thick domestic and fine luxury pottery are also similar to certain productions of Artenac (phase IIb). If the Clermont occupation seems to be related to several cultural and economic entities, the livelihoods highlighted on this site seem specific. However the sites of the Massif central dating from the Late Neolithic are quite rare and scarcely documented, in the Auvergne it therefore seems premature to produce a synthesis of the third millennium. The structures and domestic finds identified on the Clermont site, are homogeneous and are the witnesses of a relatively short lived occupation between 2848 et 2286 B. C. with a peak of probability between 2550 and 2500 B. C. The major interest of Trémonteix lies, above all, in the abundance and diversity of the ceramics and lithic materials that currently make reference for the Late Neolithic in the Auvergne and especially the third millenium B.C.
Au centre de l’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, l’habitat du Néolithique final de Trémonteix est établi en contrebas des Côtes de Clermont-Ferrand, vaste plateau basaltique qui domine l’agglomération au nord. Dans le cadre d’une opération d’archéologie préventive réalisée par l’Inrap, un établissement fouillé sur 2588 m2 a livré plusieurs structures, parfois associées à des lambeaux de sols, dont certains sont aménagés sur des plateformes surcreusées dans le lit d’un paléochenal. Il s’agit d’espaces abrités (bâtiment 1) et d’aires d’activités artisanales documentées par des fosses et par des lambeaux de sols riches en mobilier. Ces dispositifs ont fourni de la céramique au répertoire typologique varié, du matériel lithique taillé, de la faune surtout domestique, de l’outillage en os et en bois de cerf, et de nombreux macrorestes dont des graines de céréales et des charbons de bois significatifs d’un milieu ouvert, ce que confirme l’étude malacologique. L’assemblage céramique inorné mais riche et diversifié et l’industrie lithique presque essentiellement importée du Grand-Pressigny, signalent certaines affinités avec les groupes culturels du Centre-Ouest et du Nord de la France (Gord/Deûle-Escaut). Hormis l’absence de décor à Trémonteix, la céramique domestique épaisse et la céramique fine de luxe s’apparentent également à certaines productions de l’Artenac (phase IIb). Si l’occupation clermontoise semble se rattacher à plusieurs entités culturelles et économiques, les modes de subsistance mis en évidence sur ce site paraissent spécifiques. Toutefois les sites du Massif central datés de la fin du Néolithique sont assez rares et trop peu documentés, et dresser un bilan sur le IIIe millénaire en Auvergne semble pour l’heure prématuré. Les structures et les mobiliers du quotidien identifiés sur le site clermontois, homogènes, constituent les témoins d’une occupation sans doute relativement courte entre 2848 et 2286 av. notre ère, avec un pic de probabilité entre 2550 et 2500 av. notre ère. L’intérêt majeur de Trémonteix repose avant tout sur l’abondance et la diversité de la céramique et de l’industrie lithique taillée, car ces vestiges représentent actuellement des assemblages de référence pour le Néolithique final auvergnat.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-02132565 , version 1 (17-05-2019)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02132565 , version 1

Citer

Sylvie Saintot, Vincent Ard, Manon Cabanis, Fabien Convertini, Jemima Dunkley, et al. (Dir.). L’occupation du Néolithique final de Trémonteix (Puy-de-Dôme) et ses assemblages de mobilier. Archives d’Écologie Préhistorique, 287 p., 2020, 978-2-35842-027-3. ⟨hal-02132565⟩
374 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More