Étude acoustique de la production de voyelles de l'anglais par des apprenants francophones - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Étude acoustique de la production de voyelles de l'anglais par des apprenants francophones

(1) , (1) , (2)
1
2

Résumé

Like every late L2-learner, French native speakers are characterized by a foreign accent. The literature emphasizes that the vowels /ɪ/, /ʌ/ and /æ/ in particular are pronounced “à la française”. This study presents the acoustic parameters of the English vowels /ɪ/, /i:/, /æ/, /ʌ/ and /ɑ:/ produced by 38 native English speakers and 48 French learners of English compared to those of the French vowels /a/, /e/, /i/ et /oe/ produced by the same learners. The results first show more variability in the L2 compared to L1 productions. Furthermore, we observe a great confusion between categories in L2 for the /i: - ɪ/ contrast and the opposite effect in the region of the [a]. We show that L2 learners did produce duration contrasts but not to the same extent as the natives. Finally, the formant dynamic analysis of /i:/ and /i/ may suggest that the English native speakers do not all produce a diphthongal /i:/.
Les apprenants francophones tardifs de l'anglais présentent un accent étranger dont la littérature souligne qu'il est particulièrement marqué, en ce qui concerne les voyelles, pour /ɪ/, /ʌ/ et /ae/ qui seraient prononcées « à la française ». Nous avons étudié les paramètres acoustiques des voyelles /ɪ/, /i:/, /ae/, /ʌ/ et /ɑ:/ de l'anglais produites par 38 locuteurs natifs de l'anglais et par 48 apprenants de langue maternelle française, ainsi que ceux des voyelles /a/, /e/, /i/ et /oe/ du français produites par ces mêmes apprenants. Les résultats montrent tout d'abord une plus grande variabilité des productions en L2 qu'en L1. De plus, les productions en L2 du contraste /i:-ɪ/ présentent une grande confusion entre les deux catégories, alors que l'effet inverse est observé dans la région du [a]. Nos données montrent également que les apprenants produisent les contrastes de durée mais de manière moins marquée que les locuteurs natifs. Enfin, l'étude de la dynamique des formants pour les voyelles /i:/ et /i/ suppose une variabilité dans la diphtongaison du /i:/ produit par les natifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
Jep2018_JK.pdf (764.88 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

hal-01960591 , version 1 (19-12-2018)

Identifiants

Citer

Jennifer Krzonowski, Francois Pellegrino, Emmanuel Ferragne. Étude acoustique de la production de voyelles de l'anglais par des apprenants francophones. Journées d'Études sur la parole, Jun 2018, Aix-en-Provence, France. pp.523-531, ⟨10.21437/jep.2018-60⟩. ⟨hal-01960591⟩
108 Consultations
225 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More