Genre, mémoire, témoignage. De la violence carcérale de genre dans les années de plomb au Maroc à travers l’écriture testimoniale de Fatna El Bouih

Résumé : Le mémoire cherche à rendre compte de la place du genre dans l’entreprise testimoniale de Fatna El Bouih et de son écriture de l’expérience carcérale des années de plomb à travers Une femme nommée Rachid. Présenté comme le premier témoignage d’une détenue politique au Maroc, le texte est analysé, dans ses diverses éditions (arabe, anglaise, et les deux versions françaises) à partir de son contexte d’écriture et de publication, de ses transformations (le passage de la version arabe vers la version française, puis la seconde édition française) et de sa dimension littéraire qui se présente comme une écriture de l’aveu difficile et met en lumière la violence carcérale de genre subie pendant la détention de Fatna El Bouih.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [113 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01839954
Contributeur : Memoires Diderot <>
Soumis le : lundi 16 juillet 2018 - 11:19:45
Dernière modification le : mardi 21 mai 2019 - 15:30:04

Fichier

GHACHEM_Bechir_M2_2018_Lyon2.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01839954, version 1

Citation

Béchir Ghachem. Genre, mémoire, témoignage. De la violence carcérale de genre dans les années de plomb au Maroc à travers l’écriture testimoniale de Fatna El Bouih. Etudes sur le genre. 2018. ⟨dumas-01839954⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

263

Téléchargements de fichiers

525