L'armée meurtrie : défaite des armées romaines et violences extrêmes pendant les guerres d'Hispanie (219-133 av. J.-C.) - Histoire et Sources des Mondes antiques Access content directly
Journal Articles Kentron. Revue pluridisciplinaire du monde antique Year : 2023

L'armée meurtrie : défaite des armées romaines et violences extrêmes pendant les guerres d'Hispanie (219-133 av. J.-C.)

Simon Cahanier

Abstract

This article questions the relevance of the modern concepts of "extreme violence" and "massacre" to analyse the violence suffered collectively by Roman armies during military disasters. Through the example of the wars waged in the Iberian Peninsula between 219 and 133 BC, it analyses the historiographical treatment of episodes of carnage between the 3rd century BC and the beginning of the 5th century AD. The study shows that the Romans had an expanded perception of the concept of disaster for which they used the same vocabulary as for the notion of massacre, but also that episodes that fall into this category have been integrated into the historiography in an idealized topical form which reveals the Roman resilience processes. Finally, it shows, in a diachronic perspective, how the ancient historians’ manner of integrating the Roman defeats into the overall narrative of the Hispanic wars testifies to the evolution of the stakes of their remembrance between the end of the Republic and the end of the Empire.
Cet article questionne la pertinence des concepts modernes de « violence extrême » et de « massacre » pour analyser la violence subie collectivement par les armées romaines lors de désastres militaires. À travers l’exemple des guerres menées dans la péninsule Ibérique entre 219 et 133 av. J. C., il analyse le traitement historiographique des épisodes de carnage entre le IIIe siècle av. J. C. et le début du Ve siècle ap. J. C. L’étude met en évidence que les Romains avaient une perception élargie du désastre dont le vocabulaire se confond avec celui du massacre, mais aussi que les épisodes qui relèvent de cette catégorie ont été intégrés dans l’historiographie sous une forme topique idéalisée révélatrice des processus de résilience romains. Enfin, elle montre, dans une perspective diachronique, comment la manière dont les historiens anciens intègrent les défaites romaines dans la trame globale du récit des guerres hispaniques témoigne de l’évolution des enjeux de leur remémoration entre la fin de la République et la fin de l’Empire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Cahanier_L'armée meurtrie.pdf (236.77 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
licence : CC BY - Attribution

Dates and versions

hal-04059304 , version 1 (05-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04059304 , version 1

Cite

Simon Cahanier. L'armée meurtrie : défaite des armées romaines et violences extrêmes pendant les guerres d'Hispanie (219-133 av. J.-C.). Kentron. Revue pluridisciplinaire du monde antique, 2023, 37 (2022), pp.111-148. ⟨hal-04059304⟩
46 View
11 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More