Spectroscopic and oxygen isotopic evidence for low and high temperature origin of talc - Université Pierre et Marie Curie Access content directly
Journal Articles Bulletin de Minéralogie Year : 1986

Spectroscopic and oxygen isotopic evidence for low and high temperature origin of talc

Abstract

Talc of different origins has been examined to determine if low temperature talc exists. Spectroscopic studies show that, in hydrothermal talc, only ferrous iron is present and is located in octahedral M2 sites. In talc from weathering profiles, both ferrous and ferric iron exist in the M2 sites. The oxygen isotope compositions of the two kinds of talc are completely different (+ 10 ‰ and + 20 ‰, respectively). The high δO18 values of weathering talc cannot be explained by post formational oxygen isotope exchange between high temperature talc and meteoric water. Using the fractionation factors of Escande (1983) and a δO18 value of — 5 ‰ for the meteoric water, the temperature obtained for talc from weathering profiles is between 25 and 50 °C. A possible mechanism of formation for low temperature, ferric talc is the recrystallization of a ferrous talc, immediately followed by a more or less complete and very fast iron oxidation. A similar evolution has been observed for smectites in natural and experimental studies.weathering, talc, oxygen isotopes, optical spectroscopy, Mössbauer spectroscopy
Des échantillons de talc d'origines diverses ont été étudiés dans le but de vérifier si une origine de basse température est possible. Des études spectrométriques montrent que, dans le talc hydrothermal, le fer est à l'état ferreux dans les sites octaédriques M2. Dans le talc provenant de profils d'altération, le fer existe sous forme ferreux et ferrique dans les mêmes sites. Les compositions isotopiques de l'oxygène des deux groupes sont complètement différentes (δO18 = + 10 ‰ et + 20 ‰ respectivement). L'enrichissement en O18 du talc d'altération ne peut pas être expliqué par un échange entre eaux météoriques et talc hydrothermal après sa formation. En utilisant les facteurs de fractionnement d'Escande (1983) et une composition isotopique des eaux météoriques de — 5 ‰, on obtient pour les talcs de profils d'altération, une température de 25 à 50 °C. Un processus de formation possible pour ce talc météorique ferrique est la cristallisation de talc ferreux, immédiatement et rapidement suivie par une oxydation plus ou moins complète du fer. Un tel phénomène est observé dans certaines smectites ferrifères naturelles ou de synthèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
bulmi_0180-9210_1986_num_109_3_7932.pdf (1.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
licence

Dates and versions

hal-01424704 , version 1 (27-05-2024)

Licence

Identifiers

Cite

Yves Noack, Alain Decarreau, Alain Manceau. Spectroscopic and oxygen isotopic evidence for low and high temperature origin of talc. Bulletin de Minéralogie, 1986, 109 (3), pp.253-263. ⟨10.3406/bulmi.1986.7932⟩. ⟨hal-01424704⟩
94 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More