[A research project on an air quality citizen sensing initiative: CapCi project in Rennes] - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2020

[A research project on an air quality citizen sensing initiative: CapCi project in Rennes]

Recherche sur une initiative de métrologie citoyenne de la qualité de l’air : le projet CapCi à Rennes

(1, 2) , (3, 1, 2) , (4, 5) , (4, 5)
1
2
3
4
5

Abstract

Citizen sensing initiatives have recently gained momentum as an effective way to address urban air pollution, which is a major public health concern. Supported by the Ademe (French Environment and Energy Management Agency), the Rennes City Council launched an initiative in 2016 called Ambassad'Air. Every year, volunteers are equipped with mini-particulate matter sensors to learn about urban air pollution, raise awareness around them, and adopt environmentally friendly behaviors. The CapCi research project, led by a multidisciplinary team, combines computer, social, and political sciences. Based on a literature review, the sensor data, and interviews with volunteers and local decisionmakers, the project aimed to study the volunteers' sensing and monitoring strategies, their social interactions, and the impacts of the initiative on both individual behaviors and local air quality policies. This article presents the CapCi project research design and strategy and examines its position in the current research on air quality citizen sensing.
Les initiatives de métrologie citoyenne se sont fortement développées ces dernières années dans le cadre de la lutte contre la pollution de l’air en milieu urbain, enjeu majeur de santé publique. Avec le soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), la ville de Rennes s’est engagée dans cette voie à travers l’initiative Ambassad’Air lancée en 2016. Celle-ci consiste à équiper des citoyens volontaires de capteurs mobiles de particules fines afin de les sensibiliser à la problématique de la pollution atmosphérique et leur faire adopter, ainsi qu’à leur entourage, des comportements favorables à la qualité de l’air. Le projet de recherche CapCi (de la captation à la sensibilisation citoyenne) est mené par une équipe pluridisciplinaire mobilisant sciences de l’informatique, sciences sociales et sciences politiques. Étayé par une revue de la littérature scientifique et grise, il étudie, à partir de données quantitatives issues des microcapteurs ainsi que de discours de volontaires et de décideurs, les stratégies de captation citoyenne déployées par les volontaires, les interactions sociales qu’elles suscitent et les retombées de l’initiative Ambassad’Air en termes d’évolution des pratiques et d’action publique sur la qualité de l’air. Le présent article détaille la stratégie et le protocole de recherche du projet CapCi et interroge sa place parmi les différents projets de recherche sur la métrologie citoyenne de la qualité de l’air.
Fichier principal
Vignette du fichier
ers-318805-48115.pdf (261.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03094976 , version 1 (28-11-2022)

Identifiers

Cite

Guilhem Dardier, Françoise Jabot, Gwendoline L'Her, Myriam Servières. Recherche sur une initiative de métrologie citoyenne de la qualité de l’air : le projet CapCi à Rennes. Environnement, Risques & Santé, 2020, 19 (6), pp.417-422. ⟨10.1684/ers.2020.1483⟩. ⟨hal-03094976⟩
365 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More